Les Femmes Invisibles

Forum d'informations et de discution, de l'association Le Soleil Blanc pour femmes en détresse
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Agissez pour faire valoir vos droits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claudine
Admin
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 64
Localisation : Sartrouville
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Agissez pour faire valoir vos droits   Jeu 21 Juin - 16:44

N'hésitez pas à prendre contact avec nous, par mail ou par téléphone ou encore venir sur le forum dans les espaces réservés.

Des associations spécialisées accueillent, accompagnent, soutiennent, hébergent les victimes de violence conjugale, la plupart d'entre elles sont regroupées au sein de la Fédération Nationale Solidarité Femmes.

Existe une permanence téléphonique nationale, Violence Conjugale Femmes Info Service, gérée par la fédération nationale Solidarité Femmes (01 40 33 80 60).Au bout du fil, des professionnelles assurent une écoute et proposent un soutien aux victimes de violences conjugales, aident les femmes à comprendre les mécanismes de la violence, à se déculpabiliser. A l'appui d'une banque de données, elles les orientent si nécessaire vers des relais locaux.
Cette permanence est ouverte du lundi au vendredi de 7h30 à 23h30, les samedis et jours fériés de 10h à 20h.

Des centres d'hébergement non spécialisés peuvent également accueillir les victimes, un grand nombre d'entre eux sont regroupés au sein de la SNARS.

Des bureaux d'aide aux victimes peuvent également aider ces victimes, ils sont regroupés au sein d'INAVEM.

Des centres d'information et de documentation des femmes et des familles peuvent apporter une information juridique sous l'égide du CNIDFF

Permanences téléphoniques nationales

Violences conjugales - femmes info-service :
01 40 33 80 60
du lundi au samedi de 7h30 à 23h30
les jours fériés de 10h à 20h.

Ce service rappelle les victimes si nécessaire.

Allo enfance maltraitée :
119 (appel gratuit 24h/24)




Au moment des faits :

Appelez le 17 "Police-Secours" ;
si nécessaire, le 15 " SAMU" (Service Médical d'Urgence).

Dès que possible : Portez plainte en vous adressant :


Dans chaque point d'accueil de la Police Urbaine de Proximité, un fonctionnaire de police est formé pour accueillir et assister les victimes de violences conjugales
Soit à l'un des points d'accueil de la Police Urbaine de Proximité (Commissariat Central, Service d'Accueil, de Recherche et d'Investigation Judiciaires - SARIJ - ou Unité de Police de Quartier - UPQ ).
A Paris, chaque circonscription de police urbaine de proximité dispose d'un " référent " en matière de violences intra-familiales.
Ce fonctionnaire de police, formé pour accueillir et assister les victimes de ces violences, vous apportera le soutien et toutes les informations qui vous sont nécessaires.

Soit au Procureur de la République, par lettre simple, datée et signée, à l'adresse suivante :
Tribunal de Grande Instance de Paris (TGI)
Palais de Justice, 2/4 bld du Palais
75001 Paris - Tél. : 01 44 32 51 51


Si vous portez plainte pour " violences volontaires ", cela pourra entraîner des poursuites judiciaires contre votre agresseur quelle que soit la gravité des coups constatés.
Si vous ne souhaitez pas porter plainte immédiatement, faites enregistrer dans un service de police une déposition sur le registre de " main courante".
Conservez-en la date et le numéro d'enregistrement. Cette formalité n'entraînera pas automatiquement de poursuites judiciaires contre votre agresseur. Elle sera cependant un élément utile si vous envisagez de donner une suite à cette situation de violence.

Faites pratiquer un examen médical :

au service des Urgences Médico-Judiciaires (UMJ) de l'Hôtel-Dieu,
1, place du Parvis Notre-Dame
75004 Paris
Tél. : 01 42 34 82 85/89 (24h/24),
au service d'urgence de l'hôpital le plus proche de votre domicile,
chez un médecin.


Aux Urgences Médico-Judiciaires, un médecin vous accueillera et pratiquera un examen médical

Cet examen est nécessaire :

pour faire constater les traces de coups, les blessures et les traumatismes psychologiques,
pour faire établir un certificat médical, précisant une éventuelle Incapacité Totale de Travail (ITT), que vous exerciez ou non une activité professionnelle, que vous soyez majeur(e) ou mineur(e).
Dans le cadre d'un dépôt de plainte, l'établissement de ce certificat, s'il est bien entendu souhaitable, n'est pas un préalable obligatoire.

Si vous portez plainte rapidement, un fonctionnaire de police pourra vous conduire aux Urgences Médico-Judiciaires (UMJ) et les frais d'examen seront pris en charge par le Ministère de la Justice.

Dans une situation de danger

Vous avez toujours le droit...

de partir et de vous réfugier chez des amis, dans votre famille, dans un foyer, dans un centre spécialisé, ou encore de prendre une chambre d'hôtel. Par mesure de prudence, quand votre décision est prise, partez sans en parler.
d'emmener vos enfants mineurs avec vous.
- Signalez votre départ au moyen d'une déclaration de "main courante" dans un service de police parisien.

En aucun cas les fonctionnaires de police n'ont à communiquer votre nouvelle adresse qui n'apparaîtra pas sur la main courante.

- Emportez avec vous vos affaires personnelles et celles de vos enfants.

Avant de partir, n'oubliez pas :

les papiers officiels : livret de famille, carte d'identité, carte de séjour...
les documents importants tels que chéquiers, quittances de loyer, bulletins de salaire, carte d'assuré social, carnets de santé, factures, diplômes, preuves d'acquisition des biens, etc...
les éléments de preuve en votre possession :
- certificats médicaux
- témoignages écrits de membres de votre entourage, datés, signés et accompagnés d'une photocopie de leur pièce d'identité ;
- récépissé(s) de dépôt(s) de plainte ;
- date(s) et numéro(s) d'enregistrement de la ou des déclaration(s) de "main courante" ;
- copie(s) des ordonnances et jugements rendus, etc...
- le double des clefs de la maison et de la voiture


" Scénario de protection"

Dans tous les cas, il est essentiel que vous preniez certaines mesures de protection pour vous-même et, le cas échéant, pour vos enfants :

notez les numéros de téléphone importants (services de police, permanences téléphoniques locales ou nationales pour les femmes victimes de violences conjugales) et placez-les dans un endroit facile d'accès (ou apprenez-les par coeur).
identifiez les personnes qui peuvent vous aider en cas d'urgence.
convenez d'un code de communication avec une personne proche, laquelle pourra avertir la police le cas échéant.
informez vos enfants sur la conduite à tenir lors d'actes de violence : se réfugier chez les voisins, sortir du domicile pour téléphoner, appeler la police...
préparez un "sac de départ" contenant les papiers importants, une somme d'argent et un peu de linge en cas de départ d'urgence, et déposez-le dans un lieu sûr ou chez une personne de confiance.
mettez en lieu sûr (notamment chez un avocat ou une association d'aide aux victimes) des copies des documents importants.


Sources pour cet article et lien


iquebec.com : site québécois sur la personne et ses droits. Une partie sur la femme aborde la violence conjugale

agena.org : association française à Amiens qui présente son travail, ses coordonnées. Elle accueille et héberge des femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants

marchofwomen2000.org : présente la marche mondiale de la femme du 17/10/2000

sos-violences.org : site qui présente l'association "Lutte contre la violences" qui aide les hommes violents

ama-assn.org : site médical avec une partie sur la violence conjugale

hotpeachpages.org : site canadien pour les professionnels de santé avec une partie sur la violence conjugale

nvc.org/links/DVSA.HTM : site sur le syndrome post traumatique (médical)

estss.org : site sur la violence conjugale et la santé

europrofem.org : réseau européen des hommes proféministes, topo sur la violence des hommes contre les femmes, les enfants et les hommes

Carnet d’adresses France


Ministère de l’Emploi et de la Solidarité : 8 avenue de Ségur 75350 Paris 07 SP, 01 40 56 40 40

Secrétariat d’État à la Santé : 8 avenue de Ségur 75007 Paris, 01 40 56 60 00

Ministère de la famille et de l’Enfance : 10-16 rue de Brancion BP 554 75725 Paris cedex 15, 01 53 86 10 00

Secrétariat d’État des Droits des Femmes et de la Formation Professionnelle : 8 avenue de Ségur 75700 Paris, 01 44 38 38 38

Ministère de la Justice : 13 place Vendôme 75042 Paris cedex 01, 01 44 77 60 60

Ministère de l'Intérieur : place Beauvau 75800 Paris, 01 49 27 49 27

Service des Droits des Femmes et de l'Égalité : 10-16 rue de Brancion 75015 Paris, 01 53 86 11 00
Rattachées au Service des Droits des Femmes et de l'Égalité, existent au cabinet des Préfets, des déléguées régionales et des chargées de mission départementales.

Direction Générale de la Santé : 8 avenue de Ségur 75350 Paris 07 SP, 01 40 56 60 00

Centre National d’Information et de Documentation des Femmes et de la Famille : 01 43 31 12 34

Fédération Nationale Solidarité Femmes : 01 40 33 80 90

Violence conjugale Femmes Info Service : 01 40 33 80 60

Association Nationale de Prévention de l’Alcoolisme : 01 42 35 51 04

Institut National d’Aide aux victimes et de Médiation (INAVEM) : 01 45 88 19 00

Collectif Féministe contre le Viol : 01 45 82 73 00

Viols Femmes Informations : 08 00 05 95 95

Allô Enfance maltraitée :08 00 05 41 41 ou 119

Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail (AVFT) : 01 45 84 24 24

SOS Violences Familiales : 01 44 73 01 27

Parenthèses à la Violence : 03 84 54 06 03

Vivre Sans Violence en famille (VSV) : 04 91 59 19 60

_________________

Présidente de l'association HSF/Le Soleil Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfemmesinvisibles.exprimetoi.net
 
Agissez pour faire valoir vos droits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les conditions pour avoir droit au chômage
» Quel configuration pour faire tourner Heredis 11 ?
» quelle matiére pour faire des doublures?
» trucs pour faire tomber la fièvre
» Les lieux insolites pour faire l’amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Femmes Invisibles :: Les violences conjugales :: Définition et conséquences-
Sauter vers: